Présentation du Chœur de Compostelle

Le Chœur de Compostelle a été créé en 1983 au sein de la Paroisse Saint Jacques-du-Haut-Pas (Paris Vème).

Il a pour vocation d'accueillir tout amateur de chant, pour lui faire découvrir le répertoire d’oratorio classique et contemporain.

Depuis 1999, son chef, Didier Verdeille, avec Catherine Barret au clavier, ont eu à cœur de développer chaque année davantage les collaborations avec d'autres formations autour de programmes allant du baroque au contemporain. Une collaboration fructueuse avec l'Ecole Nationale de Musique de Bourg-la-Reine/Sceaux a ainsi permis de monter des concerts de Noël :

Le Magnificat de Carl Philipp Emmanuel Bach (2004) 

Schiksalslied  et Nänie de Johannes Brahms (2005).

Le Te Deum d’Hector Berlioz (2006).

La Légende de Sainte Elisabeth de Franz Liszt (2007)

 

PRESENTATION DU CHEF DE CHOEUR :

Didier Verdeille commence à chanter dès l’âge de sept ans comme petit chanteur dans les Chœurs de Saint-Germain-des-Prés, à Paris. Il étudie le piano, puis l’art dramatique à l’Ecole de l’Acteur Florent, enfin l’art lyrique au Département Voix Supérieur du Conservatoire de Perpignan avec Lyne Cumia, où il interprète des rôles d’opérette au Théâtre Municipal, ainsi que le Père dans Tistou-les-Pouces-Verts d’Henri Sauguet.

Il poursuit ses études au Else Mayer Lismann Opera Work Shop de Covent Garden où il étudie le chant auprès de Gustav Sacher. Il interprète les rôles de Monostatos dans La Flûte Enchantée et celui de Pedrillo dans L’Enlèvement au Sérail de Mozart pour les Amis de Covent Garden, ainsi que le rôle titre de L’Ormindo de Cavalli au Questors Theater.

De retour en France, il obtient un premier prix en art lyrique au C.N.R. de Rueil-Malmaison et continue son perfectionnement auprès de Rita Patane ainsi que de Boris Pokrovski.

Outre les récitals qui l’amènent à se produire à Bordeaux, Ajaccio et Paris, il chante à Orléans le rôle de Torquemada dans L’Heure espagnole de Maurice Ravel et celui de Yamadori dans Madame Butterfly de Puccini, ainsi que le solo du Requiem de Mozart.

Il enseigne parallèlement durant trois années la technique vocale pour l’épreuve de chant de l’agrégation interne à l’U.E.R. de musicologie de l’Université de Paris-IV-La-Sorbonne, puis au Conservatorio Pernambucano de Recife au Brésil. C’est au cours de trois années de séjours au Brésil qu’il chante la Missa di Gloria de Puccini, ainsi que Basilio des Noces de Figaro et met en scène au Teatro Apollo et Beberibe les Noces de Figaro, puis Don Giovanni

Il crée et anime ensuite durant trois ans la classe de chant de l’Académie de Musique de Lunel près de Montpelliers. Depuis lors, il anime régulièrement des stages de chant, à Paris et Montpellier, destinés à de jeunes professionnels.

Il a chanté dans la troupe de Philippe Ermelier les rôles de Léandre dans Le Médecin malgré lui de Charles Gounot, puis de Pâris dans La Belle Hélène et de Fritz dans La Grande Duchesse de Gerolstein de Jacques Offenbach (ce dernier rôle également à Angers en 2008 sous la direction de Rémi Cordier).

Il a interprété ensuite les rôles de Billy et d’Hannibal dans le Mahagonny Songspiel et Happy End de Weill / Brecht en tournée avec Opéra en Ile-de-France, mise en scène de Jean Lacornerie, direction Bernard Yannotta. Il est aussi le first rocker de Mass de Leonard Bernstein sous la baguette de Jean Walter Audoli puis de Christophe Mangou à Cergy et à Vannes, mise en scène par Eric Kruger.

Il a également chanté le Prince Sou Chong du Pays du Sourire en tournée dans la région de Montpellier, puis le rôle de Don José dans La Tragédie de Carmen pour la saison musicale d’Hérouville-Caen, dirigée par Norbert Genvrin.

Il se produit régulièrement en oratorio : ténor solo de la Petite Messe solennelle de Rossini (sous la direction de Daniel Couderd), Requiem de Mozart, Judae Maccabeus de G.-F. Haendel, Missa di gloria de G. Puccini, ainsi que le solo du Te Deum d’Hector Berlioz. Il vient de monter avec les Chœur de Compostelle et Vocalys et le conservatoire de Bourg-la-Reine/Sceaux, die Legende von der heiligen Elisabeth de Franz Liszt

Il vient également de prendre la direction du chœur de la communauté basque de Paris : Gernika.

Il a écrit et mis en scène Portraits de femmes, spectacle lyrique pour la Salle de l’Institut à Orléans, puis dans le cadre des Journées de l’Autisme Tous cigales, tous fourmis, donné à l’Hôtel-de-Ville de Paris.

Il propose divers programmes de récitals dans lesquels il est chanteur et acteur, notamment : La présence de Larry à Sommières avec la pianiste Maureen Turquet, où il a incarné l’écrivain anglais Lawrence Durrell, au musée d’art moderne le Carré d’Art à Nîmes.

Il est auteur du livret et interprète de Trois degrés sud, cantate profane pour orchestre, chœurs et chanteurs solistes de Marc Laurette, créée en 2005 Salle Gaveau à Paris, pour l’inauguration du viaduc de Millau.

Didier Verdeille, a chanté le rôle de Nathanaël dans Les contes d’Hoffmann de Jacques Offenbach pour Opéra en plein air, mis en scène par Julie Depardieu. Il a chanté aux Heures romantiques, festival crée par Udo Reinemann, puis le rôle d’Orphée dans Orphée aux enfers à l’opéra d’Angers.

Il a donné son récital mis en scène : « Chabrier embrasse son époque » à l'opéra de Limoges, puis chanté le ténor solo de la Fantaisie chorale de Beethoven dirigé par Prejman Mamarzadeh salle Gaveau avec David Bismuth au piano.

Il est membre des « Têtes de chien » ensemble de cinq voix d'hommes a cappella qui s'approprie et harmonise des chants traditionnels français, nombreux concerts à Paris et en tournée.

Il a participé à de nombreuses productions en tant que choriste :

Faust Théâtre du Châtelet et à Bercy Freishütz Théâtre des champs Elysées I Capuleti e i Montecchi et Carmen Opéra Comédie de Montpellier Les contes d'Hoffmann tournée avec Opéra Eclaté et Opéra en plein air Der Fiegende Holländer Opéra Bastille Trovatore Grand Théâtre de Limoges et à Massy Zauberflöte Opéra en plein air Götterdämmerung Opéra de Nantes Fidelio Grand théâtre de Limoges

Didier Verdeille est chef de Chœur de Compostelle depuis 1999, du chœur mixte de la communauté basque de Paris Gernika depuis cinq ans, ainsi que de l'ensemble d'hommes La Sociedad.
 



 

 

Contact et demande d'adhésion : cliquez ici!